vendredi, 16 novembre 2018

Sainte Consorce

SAINTE CONSORCE A L'ESCALE

http://www.bassesalpes.fr/consorce.html

1-Contexte familial et historique

On croise parfois la même passion pour un métier au travers de plusieurs générations. Lorsque l'activité touche l'art il ya souvent une part de mystère, tellement la création semble unique et personnelle. Pourtant, on trouve dans les Basses Alpes de véritables familles d'artistes. Citons, par exemple, les Camoin ou les Martin pour la peinture et la famille du sculpteur Bottinely qui évolua pendant plusieurs générations dans le domaine de la pierre.
On parle alors de dynastie et la transmission d'un savoir est une marque de famille.
Mais si l'étonnement est là pour une famille qui offre plusieurs artistes, que penser lorsqu'on se trouve face à une famille qui présente plusieurs saints dans la tradition
chrétienne ? C'est bien une transmission mais elle est toute spirituelle : celle de la foi poussée dans sa perfection et qui demande au delà de l'éducation une implication bien personnelle .
Nous voici face à Eucher et à ses enfants .
Eucher fut évêque de Lyon pendant 14 ans  après avoir été moine de l'abbaye des Lérins et ermite dans une grotte prés du pont Mirabeau.
Ses deux fils devinrent eux aussi évêques : Véran (Véranus) à Vence et Salon (Salonius) à Genève. Ses deux filles : Tulle(Tullia) et Consorce (Consortia) sont considérées comme deux saintes chrétiennes. Nous avons d'ailleurs déjà vu que Sainte Douceline de Digne avait un frère cité comme bienheureux : Hugues.
Nos grands évêques provençaux ont eu le goût de la solitude et de la contemplation intérieure. Ils auraient pour beaucoup voulu continuer une vie monachiste, mais à cette époque les chrétiens manquent d'évêques et font tout pour amener le Père Abbé d'un monastère à remplir cette mission!
Ainsi, de même que Saint Maxime devint évêque de Riez pendant 27 ans grâce à l'obstination des chrétiens qui allèrent le chercher jusqu'en Italie, Eucher dû à sa réputation d'être tiré de sa solitude provençale pour prendre le siège épiscopal de Lyon.
Ce goût du repliement résulte aussi des circonstances historiques. Au cinquième siècle, l 'Empire romain est en pleine décadence et se trouve assailli par la poussée des barbares. Devant ces événements nous savons comment Dardanus, pourtant haut personnage dans la dignité romaine, préféra d'une certaine façon se retirer de ce fracas dans les montagnes sisteronaises et créer Théopolis, lieu de ressourcement spirituel. (Voir article La pierre écrite).
Eucher va agir sous le même ressort, ne supportant pas l'invasion barbare. Grand propriétaire terrien, il fut obligé de céder une partie de son domaine aux envahisseurs. Il préféra donc fuir la barbarie, laissant sur place son épouse Galla (enceinte et avec la garde de ses deux filles) pour se retirer avec son fils Véranus aux iles du Lérins.
Au départ d'Honnorat (le créateur du monastère),il poursuivra sa vie de solitude en se faisant ensuite ermite dans une grotte qui surplombe la Durance.
Devenu commentateur des écritures il laissera notamment deux ouvrages très évocateurs : -Eloge du désert de Lérins -Traité du mépris du monde -!
Ces premières données mettent l'accent sur un trait de caractère d'Eucher : sa dureté dans l'exécution de sa fonction de père de famille.
Nous avons vu comment il écrivit à sa fille Tullia :"Si tu ne veux pas me déplaire commence par te tondre la tête et décide de mener une vie de recluse sur nos terres prés de la Durance"(J.P Saltarelli). Elle décèdera d'ailleurs peu de temps après sa claustration et est désormais vénéré dans son village de Sainte Tulle.
Mais qu'en est-il de sa sœur : Consorce ?

2-Eléments de la vie de Sainte Consorce

---- Buste de Ste Consorce,église paroissiale de L'Escale

Consorce a sans doute fréquenté la grotte de son père, lui apportant notamment sa nourriture. Mais surtout, elle va elle aussi subir la toute puissance autoritaire de son paterfamilias!
Après la mort de sa mère et de sa sœur, elle reste seule sur le domaine familial formé de riches propriétés dans le pays d'Aigues. Elle reçue sans doute l'ordre paternel de se retirer dans un des domaines dénommé Mocton (ou Mathon vicus).
L'endroit correspond au village bas alpin de  l'Escale situé en face de Château-Arnoux, sur la rive gauche de la Durance. L'Escale fut pendant l'antiquité un port fluvial important. On voit apparaitre le nom de l'Escale (Scala) dans les registres de donations reçues par l'abbaye de saint Victor de Marseille. Il est ainsi écrit : " Pierre de Volonne...donne, de son propre alleu, aux églises de Sainte Marie et de Sainte Consorce qui sont fondées dans le lieu dit Mandannus...deux nanses dans ledit territoire ".
Le texte datant de 1061, il est donc clair que le culte de Sainte Consorce est déjà bien établi à cette date, une église lui étant dédiée!
C'est que ici Consorce n'est pas resté inactive. Elle va aspirer,comme sa soeur, à la sainteté en se consacrant à Dieu et se dévouant pour les pauvres. Elle fonda un hospice (hospilaletum) pour les voyageurs et une église dédiée à Saint Etienne.
Selon Urbain de ViIlevielle, elle mourut à un âge avancé. Elle fut alors inhumée dans un sarcophage percé d'un trou permettant aux fidèles de toucher les reliques.
On peut penser que sa réputation de sainteté était bien établie car ses restes furent transportés à l'abbaye de Cluny ou sa dévotion fut très marquée.
Selon certains les bénédictins de Cluny auraient donné le nom de la sainte à un village prés de Lyon : Sainte Consorce.
Selon d'autres le nom du village viendrait de l'ancienne communauté du temple (Sanctum-Consortium). A cet égard, signalons aujourd'hui ,en Andorre, une chapelle portant le nom de Santa-Consortia.
En Haute Provence, à l'Escale, l'église devenue chapelle Sainte Consorce a été entièrement détruite en 1962 pour agrandir la rue .
Des cartes postales anciennes permettent d'en conserver le souvenir.
L'église paroissiale actuelle - Notre dame de Mandannois-(reconstruite en 1610,restaurée au 19ème siècle) conserve deux vestiges de l'ancienne chapelle Sainte Consorse:
- un linteau sculpté représentant deux pigeons buvant au calice,encastré à proximité de la niche abritant une statue récente et réussie de Sainte Consorce (1970)
-un ancien autel.

------Nous avons aussi la chance de pouvoir admirer une belle statue de Sainte Consorce à Aix-en-provence, au musée d'Arbaud. Vers le milieu du 15ème siècle, elle avait
été offerte par le parlement d'Aix pour fêter la fin de la peste qui ravagea la ville !(elle tient également ce rôle de thaumaturge anti-pesteuse à  Cucuron, dans le Vaucluse).
La statue est en bois polychrome, haute de 90cm. La sainte, vêtue d'un beau manteau rouge à bord doré tient un gros chapelet et un porte-cierge. Elle est fine et élégante.

----Statue de Ste Consorce du 15ème siècle, musée d'Arbaud, Aix-en-Provence.

  La réplique de cette statue se trouve d'ailleurs dans la chapelle Sainte Consorce, à Jouques. Cette chapelle isolée dans un massif typiquement provencal est dédiée à notre
sainte et donne toujours lieu à un pélerinage le lundi de le Pentecôte.
La présence de Sainte Consorse qui vécue au Vème siècle, en divers lieux de notre région (L'Escale, Jouques,Cucuron) montre bien que son souvenir est vivace!
Il en est souvent ainsi pour les saintes locales,pourtant méconnues.
Mais les habitants ont gardé dans leur mémoire collective une certaine image de la femme présente dans le sacré et qui nous offre le plus souvent l'exemple d'une chrétienne éprise de compassion et de vertus.