vendredi, 16 novembre 2018

Eglise paroissiale de L'Escale

Introduction

 ATTENTION : Il s'agit d'un article test ...

 


L'Escale

Le village de L'Escale

Le village de L'Escale est situé dans la vallée de la Durance, sur la route reliant Digne-les-bains à Sisteron.

L'Escale, canton de Volonne, arrondissement de Forcalquier, est un village assis au pied de la pente occidentale de la montagne du Ruth, sur la rive gauche de la Durance, à une altitude moyenne de 450 m.

Le territoire de L'Escale est relativement étendu et diversifié. Une belle plaine agricole s'étend depuis le village jusqu'aux portes de Malijai, enclavée entre la Durance et la Bléone. A l'est de vastes massifs boisés sont peuplés de chênes et de hêtres qui partent à l'assaut des crêtes qui culminent à 1298 m. Les flancs des collines sont striés de graves et de lits de torrents qui se jettent dans la Durance. Notamment au Nord celui dit de "Pierre taillée" qui sépare la commune du terroir de Volonne. A l'ouest, le village est borné sur toute sa longueur par un lac artificiel mis en eau voilà 50 ans. Cette grande masse d'eau et son exposition donnent à L'Escale son climat particulièrement tempéré et sa douceur de vivre.

Superficie de la commune : 2036 hectares Nombre d'habitants : 1369 (en constante augmentation)

Notre village au fil des siècles :

Le carrefour Durance-Bléone était déjà peuplé durant la Préhistoire. Dès l'Antiquité et durant le Moyen Âge, la Durance étant navigable, une intense activité animait cette rivière. De nombreux bateaux descendaient son cours et le remontaient par halage. Les radeliers descendaient le bois des forêts du Dauphiné et les Grecs de Marseille commerçaient volontiers avec les village celtes de l'intérieur. L'Escale (Le Bourguet) était un important port fluvial à l'époque gallo-romaine. Une escale à mi parcours entre Embrun et le Rhône. D'où vraisemblablement l'origine de son nom. Le village se développa ensuite sur le côteau de Vière puis, plus au sud, en plaine, autour du prieuré de Mandanoïs fondé au 11e s. Au16es., les Escalais ont commencé à quitter le côteau de Vière et leur église dédiée à St Michel pour fonder autour de l'ancienne église priorale Notre Dame de Mandanoïs, devenue leur nouvelle église paroissiale, plusieurs petits hameaux, assez proches les uns des autres, portant généralement des noms de famille. La route de Sisteron à Digne, voie Salinienne ouverte par les Romains, qui traverse le village de l'Escale était une voie de communication de première importance jusqu'en 1837. C'est-à-dire jusqu'à ce que l'on construise le pont de Château-Arnoux et la voie en rive droite de la Durance. C'est bien entendu cette route qu'emprunta Napoléon 1er lors de son retour de l'île d'Elbe le 5 mars 1815. Plus récemment, en 1961, la construction du pont-barrage et la mise en eau du lac ont un peu bouleversé le paysage et apporté une embellie touristique.

Le saviez-vous ?

L'Escale offre la particularité de s'être émancipée de la sujétion seigneuriale bien avant l'abolition des privilèges en août 1789. Les Escalais avaient racheté leurs droits à leurs seigneurs


Histoire de l'église

 


Visite de l'église

 


Chapelles et oratoires