Eglise de Lurs

Lurs , paroisse

A Lurs , Eglise paroissiale , "Invention de la Sainte Croix" ,   date du début du XVI ° .  Sur des bases anciennes ...

        

Une histoire :

On sait qu'au retour de ses deux croisades le vénérable évêque Pierre de Sabran avait rapporté deux fragments de la croix de Notre-Seigneur et les fit enchâsser dans l'or et l'argent pour ses églises de Sisteron et de Lurs. Pendant les jours sombres de la Révolution notre beau reliquaire d'argent dût être caché.
Et de longues années après la tourmente un berger qui gardait son troupeau dans le ravin de Saint-Pons, près du pont romain (toujours en service) et du banc taillé dans la paroi sur l'ancien chemin, appelé La Pauso deï Mouerts où se reposaient les convois funèbres des Ganagobians montant à Lurs (le cimetière de Ganagobie étant réservé aux religieux), ce berger, dis-je, fut frappé par une lumière scintillante qui voletait au-dessus d'un buisson. Il lui fut impossible de l'atteindre?
Alors il monta au village chercher le curé, qui, accompagné des fidèles, vit la lumière s'immobiliser. On creusa et trouva la relique intacte: vous pouvez tous la voir aussi car on la sort du reliquaire situé à droite du chœur, à chaque grande fête.
... arrivée par des ruelles , ...
... très joli clocheton , très typé , ...
... église sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ,
beau portail ..
... belle nef et choeur , ...


Choeur décoré de fresques murales
"In hoc signo vinces"     "Tu vaincras par ce signe"
"O crux ave , spes unica"     "Salut O Croix , unique espérance "
vitraux du choeur :
"Invention de la Croix" , "Exaltation de la Croix"
Les armoiries seraient-elles celles des Sigoyer-Malpoil ?
... autel latéral , chapelle à la Vierge    , ...
... autel latéral , chapelle dédié à Saint Joseph , ...
Tabernacle : sur la porte Joseph charpentier et son fils .
... fonts baptismaux , toile représentant "le baptème du Christ"
... toile représentant "la Sainte Vierge , Jésus et Saint Jean enfants" , ...

... toile représentant "l'Annonciaton" , ..
... quelques statues :

"Saint Michel" , "Sainte Cécile" , "Saint Antoine" , "Sainte Marie" , "Sainte Claire" , "Sacré Coeur"
... une collection de vitraux


"Jacques le mineur" , "Anne" , "Jean" apôtre , "Zacharias" et"Elisabeth" , "Santa maria"

"Simon" , " Thadée" , "Alphée" , "Vincent" "François" et "Martin" , "Charlemagne" (*) "Benoit" et "Pons" .

{ (*)NB : Charlemagne aurait édifié Lurs et l'aurait offert aux évêques de Sisteron ..... }
"Simon","Thadée","Invention de la Croix","Exaltation de la Croix","Joachim",
"Zacharie","Jean Baptiste","Jean apôtre","Marie"
"Jacques le mineur","Alphée" .
Sauf erreur :

* Simon , Thadée ( ou Jude ) et Jacques le mineur sont frères ,
fils d'Alphée

* Joachim est le père de Marie , laquelle fut prise pour mère par Jean l'apôtre

Au pied de la Croix, Marie reçoit la mission d’adopter Jean comme fils :
" ... Femme voici ton fils , .... Voici ta Mère ..."
( Jean , ch 19 , v 26-27 )

* Zacharie est le père de Jean le Baptiste
... dernier coup d'oeil sur la nef , Christ en Croix ,
extrait du chemin de croix .....


 Faisait partie du diocèse de Sisteron et de la viguerie de Forcalquier, aujourd’hui dans le canton de Peyruis. Cette commune de 2248 hectares est située au sud de celle de Ganagobie, sur la rive droite de la Durance. Elle était traversée par la voie domitienne et une station routière, mansio, était établie à Alaunium, actuellement Notre-Dame-des-Anges. Aussi, les traces d’occupation de l’époque romaine sont-elles très nombreuses (CAG, n° 106, p. 256-268).  D’après le Livre vert, Charlemagne aurait fait don à Jean II, évêque de Sisteron (812-850) du domaine de Lurs (GCN I, col. 672). Au cours du XIe siècle, le domaine est usurpé par la comtesse de Provence, mais sous l’épiscopat de Gérard II, Adélaïde, fille de la comtesse, rend la moitié du château de Lurs, castrum de Luro (GCN I, col. 701 et Inst. XII, col. 449). Durant l’épiscopat de Rodolphe II (1216-1241), celui-ci accroît son domaine de Lurs (GCN I, col. 711). Domaine de l’évêque, l’église paroissiale est desservie par un capellanus (Pouillés, p. 120). Elle est sous le titre de l’Invention de la Sainte-Croix et est datée du XVIe siècle, qui est sans doute la date d’une reconstruction (Collier, p. 180). Plusieurs chapelles rurales apparaissent au XIXe siècle dont l’antiquité est remarquable (1) .

Synthèse

Notre-Dame des Anges est un haut lieu, investi dès l’Antiquité avec une mansio sur la voie romaine et une grande église avec clocher dont une partie repose sur un bâtiment romain. Sa sacralisation a dû s’effectuer très tôt, dès l’implantation du christianisme dans la région. Notre-Dame du Plan est un édifice plus modeste mais fait partie de ces édifices élevés en plein champ pour desservir une communauté dispersée. Saint-Michel et Saint-Martin sont bâtis sur des sites antiques et font partie également des premières églises rurales.

________________________________________________________________________________

1. « Le patrimoine religieux de Lurs », Le Patrimoine religieux de la Haute Provence, Bull. de AESPRHP, n° 21, 1998, 99 pages. « Notre-Dame des Anges à Lurs », id, n° 21 bis, 1998, 106 pages.

Chapelles et Oratoires

Lurs - Saint Martin

Lurs - chapelle de Saint Michel

Lurs - Notre Dame du Plan

Lurs - Notre Dame des Anges

Lurs - Notre Dame de Vie

 

 

Tracez votre itinéraire
    Voir les options

De :  ou 

Vers :  ou 

 

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes

Acces rapide