Eglise de Montfort

Montfort , village perché au-dessus de la Durance , près de Chateau-Arnoux , et relié à Chateauneuf Val Saint Donat par la "Via Domitia" Belle église du XVII ° , sous le vocable de Sainte Marie Madeleine , sous le patronage de Saint Donat. Ancien prieuré de Ganagobie .

Visite de l'église paroissiale : Ici

Chapelle du même nom ( ruines , du XI° ) plus loin sur la route .
La paroisse
Retour au menu principal

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


Eglise paroissiale Sainte Madeleine , du XVII °, bien restaurée


Sur Wikipédia , il est dit :

" ... L’église Sainte-Madeleine est construite à la fin du XVIIe siècle.
Les deux travées de la nef et le chœur à chevet plat sont voûtés d’arêtes.
Le clocher-tour construit contre le chœur, et surmonté d’une flèche pyramidale, est en pierres jaunes et blanches.

Elle abrite deux statues de bois, représentant saint Jean et la Vierge , datées du XVIe siècle et classées monument historique au titre objet ... "
Montfort , visite de la paroisse

.... église Sainte Marie-Madeleine restaurée récemment grâce à une généreuse donatrice

... église en haut du village , ...

... nef unique , tribune au fond , entrée latérale , ...
... fonts baptismaux
... choeur en cul de four , devant d'autel décoré par un bas -relief en marbre "la cène"
... un très beau christ et deux statues ( Marie et Saint Jean )
" ... deux statues de bois, datées du XVI ° ..." , faisant sans doute partie d'un seul et même ensemble , magnifique ( peut-être poutre de gloire dans l'ancienne église , ce jour en ruines , .. )
... deux bustes reliquaires , croix de procession , ..
... vitraux : Saint Donat , Marie et Marie-Madeleine

... deux belles toiles ( méritant restauration ) :
"l'annonciation" et la "donation du rosaire"
... vue de la tribune , statues en attente de pose , ...


 Faisait partie du diocèse et de la viguerie de Sisteron, aujourd’hui dans le canton de Volonne. Cette commune de 1208 hectares est située au sud de Château-Arnoux, en limite avec Saint-Auban. Le territoire se partage entre une partie de la plaine de la Durance et une partie du sud de la montagne de Lure, entre plaine, coteaux et vallons encaissés. Le village est perché sur un mamelon dominant la plaine durancienne avec le château et l’église paroissiale. Montfortis est cité en 1182 (Atlas, p. 185) et l’église Sainte-Madeleine en 1274, ecclesia Montis Fortis, en même temps que celle de Saint-Auban (Pouillés, p. 119). Pour l’abbé Féraud, Atlas et Abbayes et Prieurés, le prieuré Sainte-Madeleine de Montfort dépendait du monastère de Ganagobie (1). L’église, selon R. Collier, daterait du XVIIe siècle, avec une nef de deux travées à voûte d’arêtes à épais doubleau et à pilastres aux fortes impostes en quart-de-rond. Arc triomphal en plein cintre à impostes de même. Choeur formé par une travée voûtée d’arêtes, à chevet plat (p. 222).

 

Synthèse

Se révèlent ici deux sites, avec une présence précoce du christianisme, au VIe siècle avec l’ermite saint Donat et probablement au VIIIe siècle avec le premier habitat de Montfort et sa cour carolingienne.

1. Féraud, p. 478, Atlas, carte n° 75 et Abbayes et Prieures, p. 72.

2. Provence Romane 2, p. 35-47. Collier, p. 46-50. Carte Archéologique, p. 304. Bailly, p 32-33. La Montagne de Lure, p. 232.

 

Chapelles et Oratoires

Montfort - Chapelle Sainte Madeleine

Montfort - Chapelle Saint Donat

Montfort - Chapelle Saint Donat le Haut

 

Tracez votre itinéraire
    Voir les options

De :  ou 

Vers :  ou 

 

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes

Acces rapide